La photographie : principe de base

Les réglages de son appareil

Avant toute chose, il est important de bien lire et relire la notice de son appareil photo numérique.

Pour bien utiliser son appareil photo, il est nécessaire de connaître quelques données techniques. La prise d’une photographie consiste tout d’abord à doser la lumière que doit recevoir le capteur numérique de votre appareil pour être correctement exposé (ni trop sombre, ni trop clair). La lumière reçue par votre capteur dépend bien entendu de la scène photographiée (un jour pluvieux sera beaucoup moins lumineux qu’une piste enneigée sous le soleil), mais surtout des choix faits au moment de la prise de vue.

Le principe de fonctionnement de son appareil photo numérique :
La lumière pénètre par la lentille frontale de son objectif. Un dispositif nommé diaphragme dose la lumière qui passe ensuite par la dernière lentille de l’objectif. Un obturateur électronique va s’ouvrir et se fermer plus ou moins rapidement pour découvrir le capteur numérique qui enregistrera l’image. Celle-ci sera traitée par l’ordinateur embarqué de votre appareil.

1 : lentilles de l’objectif
2 : diaphragme de l’objectif
3 : obturateur
4 : capteur numérique

Trois paramètres sont essentiels pour doser la lumière reçue par le capteur numérique :

  • la sensibilité en ISO de votre capteur numérique,
  • la valeur de l’ouverture du diaphragme de votre objectif,
  • la vitesse d’obturation.

La sensibilité en ISO
Les ISO représentent la sensibilité de votre capteur numérique. Par défaut il est souvent calibré à 100 ou 200 ISO mais il peut travailler souvent au-dessus de ces valeurs et parfois en dessous de 100 ISO. A 200 ISO, votre capteur est deux fois plus sensible à la lumière qu’a 100 ISO, à 400 ISO, il est quatre fois plus sensible qu’a 100 ISO… C’est une réplique de l’héritage des pellicules argentiques (100 ISO : plein soleil, 200 ISO : nuageux, 400 ISO : intérieur).

Comme il s’agit ici d’une amplification électronique, des bruits parasites peuvent rapidement apparaître sur votre prise de vue en utilisant des valeurs ISO élevées.
voir l’article sur Comprendre les ISO

L’ouverture (« Aperture » en anglais)
Il s’agit de l’ouverture du diaphragme de votre objectif. A l’intérieur de celui-ci, un jeux de lamelles métalliques permet de faire rentrer plus ou moins de la lumière. Il agit comme la pupille de vos yeux. L’ouverture du diaphragme permet également de jouer sur la profondeur de champs (zones de netteté : jouer ainsi sur le flou et le net).
voir l’article sur le mode priorité à l’ouverture

La durée d’exposition (aussi appelée « Vitesse » ou « Speed » en anglais )
Votre appareil dispose d’un obturateur qui permet de s’ouvrir et de se fermer plus ou moins rapidement. Il permet donc des poses longues (plusieurs secondes) et des poses extrêmement courte (1/8000ème de seconde sur certain appareil).
voir l’article sur le mode priorité à l’ouverture

Les trois paramètres sont extrêmement liés :


En fonction du mode de fonctionnement de votre appareil :

  • En mode tout automatique, c’est l’appareil qui se charge de choisir les trois paramètres pour obtenir la meilleure exposition en tenant compte de la situation (il dispose d’une très grande base de données dans son ordinateur ambarqué).
  • En mode priorité à l’ouverture, vous choisissez la valeur de votre diaphragme (pour jouer sur les zones nettes et celles qui devront être floues) et l’appareil calcule la vitesse d’obturation en tenant compte de la valeur en ISO que vous avez choisie.
  • En mode priorité à la vitesse, vous choisissez la vitesse d’obturation et l’appareil calcule la valeur du diagramme en fonction de la valeur en ISO que vous avez choisie.

La modification d’un des paramètres influe obligatoirement sur les deux autres.

Cela implique donc que nous pouvons avoir plusieurs réglages possibles pour obtenir une bonne exposition.
Il existe également un mode totalement manuel, mais nous ne l’aborderons pas ici.

Que dois-je choisir ?
Cela dépend de l’ambiance que vous voulez transmettre. Le tableau ci-dessous représente bien les différentes solutions en fonction de la situation.

Un autre visuel bien complet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *